Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

*

 

VOYAGES INÉDITS D’HIER ET D’AUJOURD'HUI

NS n°4, 2004, 388 p.

 

  Voyageurs d'hier, voyageuses d'aujourd'hui... Le présent volume donne la priorité à des récits inédits, autour d'un modeste marin, Augustin Vignaux, que son métier conduisit, de 1867 à 1893, de l'Amérique latine à l'Afrique du Sud, de Terre-Neuve à Constantinople. C'est en journaliste que le Turc Ahmet Ihsan voyage pour sa part à travers l'Europe, en 1891. Enfin, l'«année de l'Algérie» valait bien qu'on s'intéresse aux notes prises à Constantine par Félix Mornand, en 1849. Trois femmes nous conduisent ensuite en Asie : Marie-Christine Courteille à Tokyo, Myriam Kissel en Mongolie, Nvart Andreassian en Chine. Quant à Sophie Apert, via la Russie, c'est au Pôle-Nord qu'elle se rend ! Un numéro nomade, réalisé avec la collaboration de Didier Catineau, Guy Dugas, Timour Muhidine, Alain Quella-Villéger et Alain Servantie.

Mémoires de ma vie. Aventures et impressions de voyage sur terre et sur mer (1867-1893),par Augustin Vignaux, récit présenté par Didier Catineau – Aux débuts du journalisme de tourisme turc en Europe : Ahmet Ihsan Tokgöz (1891), par Alain Servantie – Notes de voyage dans la province de Constantine (1849), par Félix Mornand, récit présenté par Guy Dugas – Paris-Pôle Nord via la Russie, par Sophie Apert – Mongolie été 2000, par Myriam Kissel – Tokyo express, par Marie-Christine Courteille – Une musicienne en Chine, par Nvart Andreassian – Décalages horaires, poèmes par Alain Quella-Villéger.

La Bibliothèque exotique, par Timour Muhidine et Alain Quella-Villéger [Istanbul, par D. Rondeau ; Barnavaux aux colonies, par P. Mille ; Musée des arts d’Afrique et d’Océanie]. En couverture : gravure extraite de l’Echo de la Semaine, 28 juin 1891.

*

FAITS ET IMAGINAIRES

DE LA GUERRE RUSSO-JAPONAISE

 

NS n°5, 2005, 590 p.

Volume réuni et présenté par Dany Savelli

Tsushima, du nom de deux îles entre Corée et Japon, évoque en soi « le plus grand combat naval de tous les temps » en mai 1905, une bataille qui s'engagea entre les flottes russe et japonaise et vit l'échec de la première. Pour la première fois, une puissance d'Extrême-Orient était victorieuse face à l'Occident, de quoi exacerber alors la crainte fin-de-siècle du péril « jaune ». La bataille de Tsushima, n'était que la fin d'un feuilleton politique et militaire commencé l'année précédente et que suivit la presse mondiale, au jour le jour pendant près d'un an et demi. Des temps forts comme le siège de Port Arthur (mai 1904-janvier 1905) et la bataille de Mukden (mars 1905) en Mandchourie, alimentèrent le crescendo dramatique et héroïque qui s'acheva à Tsushima. La Guerre russo-japonaise, outre qu'elle fit couler des navires, a fait couler beaucoup d'encre. La littérature internationale s'en empara abondamment, de Jack London à Tolstoï, de Claude Farrère à Sôseki : reportages, romans, théâtre, nouvelles, poèmes, sans oublier chants et peinture et sans compter son instrumentalisation postérieure, notamment au Japon durant la Deuxième Guerre mondiale. Le centenaire de cet événement majeur, trop mal connu en France, méritait un volume réunissant une réflexion pluridisciplinaire et internationale.

Centenaire et perspectives. Présentation, par Dany Savelli. Stupeur et déception – Tsushima (1905). Défaite russe, stupeur occidentale, par Frédéric Rousseau – La presse et la société russes face à l’éventualité d'une guerre avec le japon (1903-début 1904), par Vladimir Dacyšen (trad. D. Savelli) La guerre russo-japonaise : du ressentiment contre l'Occident à l'émeute de Hibiya, par Christine Lévy – Barbares ou civilisés ? Orientaux ou Occidentaux ? – La bataille de Tsushima. Discours de presse et déplacement de représentations, par Jean-Marc Sarale – Le ‘‘péril jaune’’ chez les nationalistes du début du siècle, par Marlène Laruelle – L’appel à la violence de Valerij Brjusov en 1904 et 1905, par Dany Savelli – La guerre en Orient et la crise des valeurs européennes (Le parcours euro-asiatique de Maksimilian Vološine), par Natalija Grjakalova (trad. D. Savelli) – Une controverse en 1904 (La ‘‘guerre des races’’), par Pierre Citti – Le roman exotique et l’histoire immédiate : Pierre Loti (La Troisième Jeunesse de Madame Prune) et Claude Farrère (La Bataille) face à la guerre russo-japonaise, par Alain Quella-Villéger – « Le continent penche à l'Orient » – Après La Bataille : l'égarement japonophile de Claude Farrère, par Patrick Beillevaire – L’ours et le singe : perceptions européennes de la guerre russo-japonaise, par Gérard Siary – Ni l'un, ni l'autre, ou les appels des pacifistes – Entre humanisme et pacifisme : Eugène Carrière et la guerre russo-japonaise, par Sylvie Le Gratiet – Anatole France et la guerre russo-japonaise, par Marie-Claire Bancquart – Le retentissement de l'Essai sur la guerre russo-japonaise de Lev Tolstoj, par Yanagi Tomiko (trad. B. Koyama Richard) – Penser l'ennemi, penser la guerre – Futabatei Shimei et la guerre russo-japonaise, par Minamoto Takashi (trad. L. Nespoulous) – Natsume Sôseki et la guerre russo-japonaise par Tsukamoto Toshiaki (trad. D. Savelli) – Témoigner – Le rire rouge de Leonid Andreev : Pourquoi dire "la démence et l'horreur" de la guerre et comment, par Serge Rolet – « Tout voir de ses propres yeux » ? Jack London écrivain correspondant de guerre, par Claude Mouchard – Les peintres de bataille russes, observateurs et témoins, par Larisa Malaševskaja (trad. D. Savelli). Propagande et représentation – La représentation de la guerre par les peintres japonais : propagande, expression du sentiment national et construction de la mémoire collective, par Christophe Marquet – La guerre russo-japonaise sur les scènes et les écrans japonais, par Jean-Jacques Tschudin – La guerre russo-japonaise à travers la caricature de presse, par Shimizu Isao (trad. S. Chollet) – 1905, à l'origine de 1945 ? – Georges Bigot et la guerre russo-japonaise, par Christian Polak – Raconter en 1943 la vie quotidienne sur le front durant la guerre russo-japonaise : le cas d'Uno Chiyo, par Takemoto Toshio – Le regard de l'écrivain Shiba Ryôtarô sur la guerre russo-japonaise, par Takahashi Sei.ichirô (trad. K. Arneodo) – Récit de la guerre russo-japonaise : le temps est beau, mais les vagues sont hautes, manga d'Egawa Tatsuya, par Kitamura Yukiko (trad. D. Savelli) – Chronologie – Index.

 

L’EXOTISME, l’EXOTIQUE, L’ÉTRANGER

 

NS 6, 2006, 208 p.

 

Les rapports entre le Même et l'Autre font l'objet de maintes réflexions. Il s'agit d'une problématique à la fois philosophique, anthropologique, ethnologique et historique, et d'une grande portée pour les historiens des idées, comme pour ceux de la littérature et de l'art, puisqu'elle concerne non seulement les relations entre individus mais plus encore entre cultures, pays, peuples et religions. Nul doute que, de nos jours, avec un tourisme effréné, avec des efforts de mondialisation jamais vus auparavant, avec des flux d'informations inconcevables avant l'invention de l'Internet et, notamment, avec des migrations, légales et illégales, dans une mesure indéterminable, la problématique de l'Autre est particulièrement actuelle et urgente. Et celles de l'exotisme et de l'exotique y sont liées. Or, la tâche première des chercheurs n'est pas d'intervenir politiquement, mais d'explorer les manières multiples dont ces questions ont été abordées et comment il est possible de les penser. D'où l'initiative du colloque pluridisciplinaire qui s'est tenu en juin 2004 à la Maison des Sciences de l'Homme à Paris, et ici publié.

 

L'ambivalence de l'exotisme, préface par Per Buvik – Semences de l'exotisme au XVIIIe s. par Colas Duflo – Du bon sauvage à l'exotisme domestique ? Autour du Supplément au Voyage de Bougainville de Diderot, par Anne Beate Maurseth – Gautier, Baudelaire, et la ‘‘nostalgie du pays qu'on ignore’’, par André Guyaux – L’orientalisme de Knut Hamsun, par Atle Kittang – Segalen et Jules de Gaultier, par Per Buvik – Loti, lotisme, exotisme et exolotisme (Segalen et le syndrome Loti), par Alain Quella-Villéger – De l’altérité à l’altération : l'exotisme symbolique du Livre dans Les Immémoriaux de Victor Segalen, par Muriel Stuckel – L’exotisme des cartes postales, ou l’invitation au voyage, par Saphinaz-Amal Naguib – Portrait de Nicolas Bouvier en exote, par Sarga Moussa – L'exotisme, l'exotique et le postcolonial, par Jean-Marc Moura.

 

Asies Belle-Époque : Matin clair au miroir des mots : Pauvre et douce Corée, de Georges Ducrocq, par Frédéric Boulesteix – Le centenaire des Civilisés (1905), de Claude Farrère, par Henri Copin – La guerre hors l’Europe (1914-1918) vue par Valeri Brioussov, traduit du russe par Dany Savelli.

 

La bibliothèque exotique : par Jean-Paul Bouchon, Guy Dugas, Daniel Margueron et Alain Quella-Villéger.

 

***************

Partager cette page

Repost 0
Published by