Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

L’EXOTISME AU FÉMININ

NS n° 1, 2000, 282 p.

Ulysse est le voyageur, Pénélope celle qui attend à la maison : schémas convenus d’une mobilité virile et d’une sédentarité casanière toute féminine. L’homme part, point sa dame. Portraits, analyses, récits rares ou inconnus, à travers tous les continents, du Yunnan au Far-West, de l’Islande à l’Afrique noire, de la Polynésie au Maghreb, de Séoul à Istanbul, de Jeanne Barré, la première femme autour du monde, à Marguerite Duras, interrogent cet aspect de l’histoire des femmes autant que de celle des voyages.

De l’exotisme au féminisme ? par Alain Quella-Villéger – La femme explorateur, par Mme Hagen (1899) – Quelques femmes explorateurs (La Vie heureuse, 1906) – Jeanne Barré, la première femme autour du monde, par Agnès de Noblet – Rose de Freycinet autour du monde, récit de Jacques Arago, présenté par Agnès de Noblet – Fanny Loviot, chercheuse d’or au Far-West (1852), par Jean-Paul Bouchon – Oirda en Tunisie, récit de Blanche Lee Childe (1883-84) présenté par Guy Dugas – Lucie Delarue-Mardrus (1880-1945) poète de l’Ouest américain, poèmes présentés par Jean-Paul Bouchon – En Islande (1903), récit d’Anna Sée présenté par Régis Boyer – Au Yunnan (1903), récit de Henriette Gervais-Courtellemont – Aussi belle que les choses qu’on regarde avec la mémoire : Yvonne Vernon (1883-1918), par Jean-Paul Goujon – Cimetière turc, poème de Mme A. Couvreur présenté par Claude Deméocq – Trahison et traduction : les relations entre l’homme blanc et la femme exotique à travers la parole de la "congaï" dans quelques romans de l’Indochine française (1886-1911), par Jennifer Yee – Marguerite Duras : " Je suis créole, je suis née là-bas ", par Mireille Naturel – Premier jour à Séoul, par Myriam Kissel – L’Afrique centrale vue par quelques Européennes dans la première moitié du XXe siècle : quel exotisme ? par Pierre Halen – La caricature exotique de la gent féminine dans Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre et Le Roman d’un spahi de Pierre Loti, par Banda Fall – La femme musulmane dans Les Confidences d’une fille de la nuit de François Bonjean (1939), par Viviane Michel-Bensaïd – Une Polynésie sous le regard des femmes, par Daniel Margueron – Elsa Triolet et la démystification des femmes de Tahiti, par Leslee Poulton – Gertrude Stein ou le nomadisme vigilant, par Jean-Paul Gavard-Perret –

La Bibliothèque exotique [Marcher dans un rêve : Quelques appels du Maroc, par Guy Dugas ; Chine ; Jean Chesneaux ; Jacques Derrida ; Inde]. En couverture : montage de photographies (La Vie heureuse, 1906 et 1903; photos d'Yvonne Vernon, coll. part.).

*

AFRIQUES IMAGINÉES

(actes du colloque de Cerisy, 1997)

sous la direction de Robert Baudry et Jean-Pierre Picot

NS n° 2, 2001, 403 p.

Assurément, l’Afrique a profondément marqué par son souffle les imaginaires colonial et/ou exotique, des littératures francophones ou anglo-saxonnes. Les actes du colloque de Cerisy-la-Salle ici réunis explorent la dimension magique ou fantastique de cet imaginaire, de Jules Verne à Rider Haggard en passant par Pierre Benoit et Franz Hellens, mais sans oublier des auteurs aussi différents que Daudet ou Soupault. Les univers africains de Michel Leiris, Paul Bowles, J.-M. Coetzee ou Conrad sont également au rendez-vous d’un parcours qui n’oublie ni la presse (Je sais tout) ni même Babar et Tarzan ! Font écho à ces rencontres les poèmes inédits de Jacques Lardoux : Traversée noire.

Mes Afriques imaginées, par Guy Dugas – Un continent magique : la vision africaine du monde, par Robert Baudry – Au nom du père, du fils et de la bête : Tarzan, roi des singes ; Babar, roi des éléphants, par Jean-Pierre Picot – Le cousin et la manticore (sur l’entomologie vernienne), par Alain Chevrier – Symptômes africains d’Alphonse Daudet, par Christian Chelebourg – Pierre Benoit et le mythe de l’Atlantide, par Claude Herzfeld – Voyage au bout de l’ébène : l’Afrique de Franz Hellens, par Alain Montandon – L’Afrique noire de Philippe Soupault, par Olivier Penot-Lacassagne – Blanche comme la nuit, noir comme le jour : Soupault, un changement d’origine, par Charles Grivel – L’Afrique dans le magazine Je sais tout (1905-1914), par Daniel Couégnas – L’Afrique de Michel Leiris : objet cherché, accord perdu, par Gérard Cogez – Dépossession territoriale : l’Afrique dans l’œuvre de Paul Bowles, par Robert Briatte – Les Afriques fantômes, ou ‘‘this new old world’’, par Lauric Guillaud – Imaginaire du pouvoir et pouvoir de l’imaginaire : l’Afrique dans l’œuvre de J.-M. Coetzee, par Jean-Paul Engélibert – L’Afrique de Henry Rider Haggard : rêves et réalités, par Patricia Crouan-Véron – Henry Rider Haggard et le mythe hamitique, par Frédéric Monneyron – La généalogie de l’Afrique dans Heart of Darkness de Joseph Conrad, par Gérard Siary – Vaudou et ambiguïté fantastique dans I walked with a zombie de Jacques Tourneur, par Gilles Menegaldo.

Traversée noire, poèmes de Jacques Lardoux ; préface de Robert Mallet – La Bibliothèque exotique [Désir d’Espagne, par Thierry Guinhut ; Littératures coloniales et postcoloniales, par Guy Dugas ; J.-R. Bloch : Première journée à Rufisque ; Autour de Jean Malaurie, par Dominique-Anne Villéger]. En couverture :adaptation d'un dessin de R. de la Nézière, paru dans Pierrot, 1931.

*

LECTURES DE LOTI

suivi de

LES ESCALES DU TEMPS

NS n° 3, 2002, 284 p.

On ne cesse aujourd’hui de redécouvrir l’œuvre et la personnalité de Pierre Loti (1850-1923). De Shanghai ou de Moscou, d’Athènes ou de Séoul, du Sénégal comme d’Espagne, sont ici réunies une vingtaine d’études inédites proposant de nouvelles lectures de ses romans, de ses récits de voyages, et centrées sur leur réception internationale : en Chine, en Russie, au Japon, en Turquie, mais aussi au Pays-basque ou sous la plume de Henry James, voire de Henry Miller. Autant de perspectives nouvelles, qui sont accompagnées de visites à sa maison (notamment sous la plume d’Enis Batur) et du dossier de l’exposition ayant eu pour thème Les escales du temps.

Avant-propos, par Bruno Vercier – Lectures chinoises de Loti, par Yiqun Zhang–Lectures de la trilogie japonaise de Loti au Japon, par Gérard Siary – La réception critique de l’œuvre de P. Loti en Russie, par Dany Savelli – Les traductions yougoslaves de Loti, par Sophie Daniel – Etape turque chez Loti, par Enis Batur, présentée par Timour Muhidine – Epigones ou doubles turcs de Loti, par Timour Muhidine – De Loti à Omar Khâyyam : l’écho d’un poème oriental dans Suprêmes Visions d’Orient, par Jacqueline Nipi-Robin – L’intérêt du Roman d’un spahi pour le linguiste, par Amadou Dialo et Francis Gandon – La réception de Ramuntcho au Pays-basque (1897-1925), par Jean Casenave – Aspects de la réception de Ramuntcho en Espagne, par Marie-Paule de Saint-Léger – Henry James, admirateur de l’"exquis" Loti, par Alain Quella-Villéger – Henry Miller et Pierre Loti, par André Delaporte – Arabesque et totem : confluence des motifs végétaux et scripturaux dans l’œuvre de Loti, par Frédéric Boulesteix – Ombres, marionnettes, danse, dans Aziyadé, Mahé des Indes et Madame Chrysanthème, par Philippe Weigel – Pierre Loti et l’indicible, par Jacqueline Nipi-Robin.

Les escales du temps : Pierre Loti : les escales du temps, par Jean-Pierre Melot – Les bouquets-souvenirs de P. Loti, par Marie-Pascale Prévost-Bault – Le musée d’enfance, les collections naturalistes et le théâtre de Peau d’Âne, par Michèle Naturel – Les fêtes de Loti ou le temps restauré, par Hélène Lucas – Lotirature et temps qui passe, par Alain Quella-Villéger.

La Bibliothèque exotique [Franck Michel ; Sainte-Croix-Loyseau ; Niger ; Jean Dorsenne ; Bruno Fuligny ; José Moselli ; Père Huc ; Photographie ; Paul Vanderborght ; Le jardin botanique de Rochefort ; René Caillié]. En couverture :caricature de Pierre Loti, par Toño Salazar (La Havane, 1923).

Partager cette page

Repost 0
Published by